Passer au contenu

Achat Vente de vins de prestige

Vous êtes ici : Accueil » Presse » Revue de presse » Bernard Magrez devient l'homme aux quarante châteaux

Bernard Magrez devient l'homme aux quarante châteaux

Document Actions

2012-02-01

Auteur(s) : Marie-Josée Cougard
Source : Les Echos

Bernard Magrez devient l'homme aux quarante châteaux

A soixante-seize ans, Bernard Magrez témoigne toujours d'une soif inextinguible pour les vins de qualité. L'homme d'affaires bordelais, connu pour Le Pape Clément, vient d'acheter coup sur coup trois nouveaux domaines dans sa région. Le Château Romer, un deuxième cru classé de Sauternes. Le Château Malleprat, un Pessac-Léognan. Et le Château Moulin d'Ulysse à Listrac en Médoc.

Trois vins, dont les prix d'acquisition resteront secrets. « Les familles bordelaises détestent vendre et détestent encore plus dire à quel prix », dit l'heureux acquéreur. Quoi qu'il en soit, ces deux opérations portent à 40 le nombre de domaines détenus par Bernard Magrez, dont les enfants Philippe et Cécile sont respectivement directeur à l'export et directeur financier.

A chaque fois, Magrez récupère à la fois une production de vin et une propriété. Château Romer lui apporte 7 hectares. Le Château Malleprat dispose quant à lui de 14,4 hectares de Grave blanc et rouge et de chais refaits à neuf, et le Château Moulin d'Ulysse de 11 hectares en Listrac Médoc.

Le prochain grand événement pour la famille sera le classement en grand cru classé de son château Fombrauge du Saint Emilion. Si le comité d'experts en charge lui accorde cette reconnaissance, il détiendra quatre grands crus classés. Une position unique et extrêmement enviable dans le Bordelais . « Un grand cru classé, c'est un prestige accru pour la signature Bernard Magrez. C'est aussi une augmentation de 50 % de la valeur de l'hectare et des prix de vente de 30 à 40 % supérieurs ». Réponse mi-juin au terme de la révision du classement des 96 vignobles du Saint Emilion.

Un groupe de 600 millions d'euros

En dix ans, celui qui a démarré sa fortune avec la vente de William Pitters et de Malesan, la marque de vin cédée à Pierre Castel, a acheté une vingtaine de propriétés. Il exploite aujourd'hui 1.000 hectares et réalise un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros avec une marge de 19 à 20 % en ne vendant que ses vins. Soit 4,5 millions de bouteilles dont 1 million de grands crus.

Bernard Magrez estime son groupe à 600 millions d'euros. Il n'exerce aucune activité de négoce. Son « combat » est de porter la marge à 23 % en rentabilisant au mieux ses équipes commerciales et en ouvrant sans arrêt de nouveaux marchés.

Tout n'a pas toujours réussi. Bernard Magrez a dû quitter à regret le vignoble chinois acquis il y a vingt ans à Tsin Tao, sur la mer de Chine, lieu de villégiature des empereurs. « J'y avais développé un riesling italien exceptionnel planté par les Russes ». L'administration locale a souhaité récupérer la propriété au bout de huit ans. Bernard Magrez en a conservé une certaine nostalgie mais surtout la connaissance du marché, où il vend plusieurs de ses vins aujourd'hui.

Animé par la volonté de « faire découvrir de nouvelles émotions » au travers de «  vins inattendus », Bernard Magrez cultive une stratégie fondée sur une gamme très large qu'il veut «  irréprochable ». A côté des grands crus, il propose aux Etats-Unis des vins entre 3 et 4 dollars la bouteille. Au début des années 2000, alors qu'il disposait d'une importante trésorerie, il a acheté des vins chiliens, uruguayens et argentins. Auxquels il convient d'ajouter un vin japonais, un cépage blanc autochtone, le Koshou produit en partenariat avec un vigneron local .

Lien : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0202017802007-vin-bernard-magrez-devient-l-homme-aux-quarante-chateaux-313986.php?xtor=AL-4003-[Choix_de_la_redaction]-[Vin%C2%A0:%20Bernard%20Magrez%20devient%20l%27homme%20aux%20quaran
Site de l'éditeur : http://www.lesechos.fr

Créé par caveelzevir
Personnes ayant contribué: Marie-Josée Cougard
Dernière modification 2012-04-26 08:34
 

Réalisé avec Plone

Ce site respecte les normes suivantes: